Pâte de marron à l’algérienne (طمينة القسطل)

Publié le par Rosa

Pâte de marron à l’algérienne (طمينة القسطل)

Coucou tout le monde, cette semaine je vais la consacrer à un fruit de saison, je nomme les marrons, je vais vous présenter quelques recette à base de ce fruit, et je commence la semaine par un gâteau traditionnel de ma ville natale (Constantine) il s'agit de "taminat el kastal" ou pâte de marrons à la constantinoise, pour celles et ceux qui connaissent taminat el lawz (pâte d'amande constantinoise) le procédé est le même,  mais bien sûre je vais partager avec vous la recette par ici

Pâte de marron à l’algérienne (طمينة القسطل)
Pâte de marron à l’algérienne (طمينة القسطل)

Ingrédients: 

  • 600 g de marrons décortiqués (3 mesures)
  • 170 g de sucre semoule  (une mesure mais je mets moins)
  • 200 g de lait (une mesure) normalement c'est 1/2 mesure lait et 1/2 mesure eau de rose mais comme je ne voulais pas dénaturer le goût des marrons j'ai mis que 2 cas d'eau de rose
  • 2 cas d’eau de roses 
  • 1 cas de beurre 
  • Sucre glace
Pâte de marron à l’algérienne (طمينة القسطل)
Pâte de marron à l’algérienne (طمينة القسطل)

Préparation: 

  1. Mixez les marrons jusqu'à l'obtention d'une poudre très fine
  2. Dans une marmite à fond  épais, mélangez la poudre de marrons, le sucre, le lait et l'eau de rose, et mettez à feu doux en remuant sans arrêt à l'aide d'une spatule en bois jusqu'à ce que la pâte se détache des parois et forment une seule boule
  3. Ajoutez le beurre et remuer jusqu'à ce que ce dernier s’intègre bien dans la pâte
  4. Saupoudrez un grand plat de sucre glace, déposez la pâte de marrons dessus,  laissez tiédir puis l'étaler
  5. Étalez la pâte puis la laisser sécher quelques heures (ou toute une nuit), saupoudrez de sucre glace puis la découper (traditionnellement elle est coupé en losanges mais moi j'ai voulu la découper à l'aide d'un emporte pièce ovale pour la différencier de la pâte d'amande)

 

Pâte de marron à l’algérienne (طمينة القسطل)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article